« Découvrir de nouvelles sensations sur une distance plus courte »

Mustapha ARNAOUT (D168-LIB)

En tant qu’architecte paysagiste, on ne s’attendrait pas à retrouver Mustapha ARNAOUT au cœur du désert : qu’est-ce qui peut attirer ce Libanais vivant entre Monte Carlo et Casablanca dans des régions si arides où son art ne peut pas s’exprimer ? Peut-être faut-il chercher du côté du Maroc, cette terre « à laquelle je dois tout », comme il aime à le dire.

 

Car Mustapha fait partie des trois concurrents de cette première édition du HALF MARATHON DES SABLES FUERTEVENTURA les plus médaillés sur le MDS MAROC ! Il a participé 18 fois à l’épreuve mythique, ce à quoi l’on doit ajouter de nombreuses participations à d’autres épreuves désertiques (Mali, Jordanie…). Autant dire que le sable, ça le connait – au moins autant que la verdure !

 

À bientôt 60 ans, Mustapha s’entraîne à raison de deux heures par jour, incluant un jour de repos par semaine. Depuis 30 ans, il court, fait du cardio en salle et de la gym pour se relaxer. « J’écoute particulièrement mon corps » nous dit-il, soucieux de pouvoir conserver son activité sportive ad vitam eternam. Malgré cet engagement au quotidien, il ne se préoccupe pas de son niveau : « ça reste un hobby ».

 

Le MARATHON DES SABLES MAROC reste pour lui l’événement sportif le plus difficile auquel il ait participé. Son dernier était en 2014, et quand il a appris qu’un HALF MDS se lançait, il n’a pas pu résister à l’envie de revivre cette immersion désertique : « ce défi avec soi-même, la convivialité entre concurrents… » Sa motivation pour le HALF : « découvrir de nouvelles sensations sur une distance plus courte. »

 

Comme quoi le HALF MARATHON DES SABLES peut aussi attirer des « vétérans » de l’épreuve et des amateurs de nature verdoyante !