« C’est de l’exploration intérieure »

Gediminas GRINIUS (D236-LTU)

« Je ne participerai jamais à une course à étapes, je ne courrai jamais dans le sable, jamais je ne me plongerai dans un environnement inconnu, et je ne veux même pas y penser » - et pourtant ! Il ne faut jamais dire « jamais », la preuve puisque celui qui a écrit ces mots, Gediminas GRINIUS (D236-LTU), est sur le point de prendre le départ du MDS PERU avec près de 300 autres concurrents.

 

En dehors du soleil péruvien que son crâne rasé risque de ne pas apprécier, ce militaire Lituanien de 38 ans ne craint pas grand-chose. Vainqueur de l’Ultra-Trail World Tour 2016, victorieux ou placé sur les plus gros ultras de la planète (1e à L’Ultra-Trail du Mont Fuji 2015, 2e à l’UTMB 2016), il n’a toutefois aucune expérience ni de la course désertique, ni de la course à étapes. Ceci ne l’empêche pas de compter parmi les favoris de ce premier MDS PERU.

 

Certes, Gediminas n’est pas préparé spécifiquement pour cette épreuve qui va le plonger directement dans une semaine d’inconnues ; mais ses ressources physiques et mentales devraient lui permettre de bien s’en tirer, d’autant plus qu’il annonce clairement venir pour le plaisir du défi, de la découverte, et absolument pas pour essayer de se placer ou même de gagner : « c’est plus une aventure et de l’exploration intérieure qu’une véritable course, une sorte de nouvelle expérience où la victoire n’est pas le but principal. Bien sûr j’espère quand même, mais n’est-ce pas un peu fou ? »

 

Le Lituanien s’attend à souffrir pendant cette semaine - « mais ça fait partie du jeu ». La chaleur, le sable, le manque de récupération, la nourriture rationnée, le sac-à-dos plus lourd que sur les ultra-trails habituels, et des opposants bien plus spécialisés que lui dans ce type d’épreuve lui rendront la vie difficile… mais n’est-ce pas exactement ce que cherchent ces fondus d’épreuves extrêmes ?