« C’est une bénédiction qu’un événement si important puisse se dérouler au Pérou »

Rocío CARRIÓN (D215-PER)

Un sourire éclatant et une bonne humeur permanente caractérisent Rocio CARRION (D215-PER), jeune professeure péruvienne de 32 ans vivant à Lima. Si Rocio figure parmi les favorites du premier MARATHON DES SABLES PERU, c’est avant tout une preuve vivante des capacités incroyables du corps humain : « J’ai subi un accident il y a trois ans et je suis restée dans le coma avec un pronostic engagé. » Passer du coma à une course de 250 km dans le désert du Pérou, ça semble complètement fou !

 

Rocio CARRION est coureuse depuis environ 8 ans, et aujourd’hui courir est sa grande passion. Après son accident, elle a fait preuve de patience pour retrouver la forme : « J’ai été très persévérante, et depuis j’ai choisi de courir des ultras. » Mais Rocio ne se contente pas de courir : elle obtient de superbes résultats, notamment une victoire cette année sur le Yumax 80k ultramarathon, et une deuxième place l’année dernière sur le Desert Challenge Paracas 100k. Le podium du MDS PERU lui semble promis, mais elle reste très prudente, n’ayant pour le moment aucune expérience des courses à étapes.

 

Certes, la jeune Péruvienne est consciente de son potentiel, mais elle veut avant tout « honorer les organisateurs et les partenaires de l’événement – c’est une bénédiction qu’un événement si important puisse se dérouler au Pérou. » Ses points forts d’après elle : sa résistance physique et son mental à toute épreuve, et on comprend pourquoi après son accident.

 

Nous suivrons donc avec attention le parcours de Rocio, mais on peut d’ores et déjà compter sur son sourire pour éclairer le bivouac de ce premier MDS PERU.