« Courir est devenu mon style de vie »

Beatriz CAMIADE

« J’ai commencé à courir en 2004, et depuis, dans ma vie, tout tourne autour de cette activité. » Beatriz CAMIADE, une Mexicaine qui vit à Guadalajara, a suivi le chemin qu’empruntent de nombreux quadragénaires : envie ou besoin de perdre du poids, on se met au sport – la course à pied – puis on y prend goût, de plus en plus, et finalement courir s’intègre tout naturellement au style de vie. « J’ai atteint mon objectif de poids en 2008 et je me suis alors essayée aux ultra-distances. Je suis tombée amoureuse des conditions extrêmes ! »

 

Depuis, chaque année, Beatriz prépare un, voire deux ultras, acquérant un savoir sur ces épreuves et sur elle-même qu’elle partage ensuite lors de conférences. Car désormais, même si à la base elle est enseignante, elle se consacre à ses conférences de motivation en entreprise. Et de la motivation, elle en est à revendre : « C’est très important pour moi de m’entraîner constamment, ça fait partie de ma routine quotidienne. » Beatriz court 6 fois par semaine, se rend à la salle de sport 4 fois, et s’offre 2 séances de yoga.

 

 

Les épreuves auxquelles elle participe lui laissent toutes de sacrés souvenirs, notamment parce qu’à chaque fois, « vous revenez avec de grands souvenirs d’amitié, de partage. » Mais ce que Beatriz retire de plus important de ces expériences, c’est « ce que j’apprends sur moi, cette force inconnue que je trouve au fond de moi. » En 2016, Beatriz a participé au MDS MAROC – « une expérience incroyable ! Tout était génial, j’ai vraiment aimé la course, l’organisation et les autres participants. » Alors la voilà qui tente cette toute première édition du MDS PERU, en solo comme sur tous ses ultras, mais elle sait très bien qu’elle fera des rencontres une nouvelle fois exceptionnelles. « Je ne voulais pas louper la chance d’être une pionnière au Pérou ! » - un pays que la Mexicaine ne connait pas encore, mais qu’elle rêve de découvrir depuis des années.

 

En plus de sa motivation propre, Beatriz court également pour les autres, au travers de la fondation UNIDOS : « C’est un mouvement qui cherche à transformer la vision qu’on a des handicapés. » Mettre son corps et son esprit au service des autres : un concept qui plait à Beatriz.

 

« Je suis une femme mexicaine fière, passionnée et tenace qui a découvert un trésor en entrant dans cette discipline. J’ai commencé à courir pour perdre du poids et être en forme, mais en tant qu’ultramarathonienne j’ai découvert qu’au-delà de l’apparence physique, le plus important est la force que l’on a tous en nous. »