Toujours dans l’ombre de son frère…

Mohamed EL MORABITY (D008-MAR)

Si la relation entre les frères Ahansal au MARATHON DES SABLES avait été marquée par une véritable rivalité, celle entre Mohamed El Morabity et son grand-frère Rachid est, en revanche, inspirée par un profond respect. Au point que le cadet se refuse à titiller sérieusement son aîné lorsque tous les deux sont en lice dans une compétition.

 

Cette attitude par trop révérencieuse a le don de heurter les esprits fondamentalement attachés au fair-play, mais Mohamed n’en a cure ; surtout qu’il sait que Rachid, sextuple vainqueur du MARATHON DES SABLES, est obsédé par le record de Lahcen Ahansal – 10 victoires – qu’il compte atteindre, voire dépasser. « Jamais je ne m’emploierai à battre mon frère. Au contraire, je ferai tout pour qu’il réalise son vœu, celui de marquer plus que quiconque l’histoire du MDS » tranche-t-il.

 

En conséquence, Mohamed, qui possède pourtant un énorme potentiel, continue d’assumer un rôle de second couteau depuis sa première participation à cette course il y a deux ans : il s’est classé 2e en 2017 et 2018, et s’apprête cette année encore à conserver son titre de dauphin.

 

Mais jusqu’à quand persistera-t-il à se satisfaire de ce strapontin ? A 27 ans et face à l’émergence de jeunes loups aux dents longues comme son compatriote Abdelaziz Baghazza, ou encore le redoutable coureur français Merile Robert, c’est peut-être le moment de violer son serment et de tenter d’inscrire son nom au palmarès des vainqueurs du MARATHON DES SABLES…