Marathon des sables

Retrato

Mathieu BLANCHARD (FRA)

Je n’avais jamais pleuré à l’arrivée d’une course, et là ça vibre en moi…

« Celui qui prédit le Top 5 de l’UTMB cette année sera très fort » nous disait Mathieu BLANCHARD (FRA), la veille du départ de l’UTMB, sur notre stand MARATHON DES SABLES, en tant qu’inscrit à la 35e édition en octobre prochain. Et aujourd’hui, c’est en troisième position qu’il vient de franchir la ligne d’arrivée, derrière François D’HAENE (FRA) et Aurélien DUNAND-PALLAZ (FRA). Une incroyable performance pour ce coureur très touché sur la ligne d’arrivée : « Je n’avais jamais pleuré à l’arrivée d’une course, et là ça vibre en moi… Je ne réalise pas ce qu’il se passe. J’ai eu comme une sensation de voler tout au long de cet UTMB. J’ai souffert, mais j’ai eu un niveau d’énergie constant qui m’a permis de pousser. »

Mathieu BLANCHARD, trailer professionnel depuis 2017, avait déjà terminé 13e de l’UTMB en 2018, et réussi à s’imposer dans quelques épreuves de par le monde. Mais son entrée dans le « monde des grands » du trail s’est un peu faite au « mauvais moment », puisque début 2020 nous entrions dans l’ère Covid, et toutes les courses se sont annulées… Mathieu n’a donc pas pu trop exploiter son statut, mais il a su rester mobilisé : « J’avais un calendrier de courses 2020 assez chargé et tout a été annulé. J’ai alors passé trois jours chez moi en mode petite déprime, et j’ai décidé de m’organiser des aventures trail chez moi… » C’est ainsi qu’il réalise en août 2020 le record sur le GRA1 au Québec, long de 650 km, en 7 jours, 12 heures et 2 minutes. « C’est très sauvage, plein d’ours. J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur les conseils de Kilian JORNET et François D’HAENE, du team Salomon comme moi. Je ne me suis pas ennuyé entre la préparation, la réalisation, et depuis la promotion de l’aventure au travers d’un film. »

Et puis bien sûr, à l’automne 2020, Mathieu n’a pas pu s’ennuyer un instant non plus puisqu’il a participé à KOH-LANTA : Les 4 Terres. Il s’est vite révélé être un très bon aventurier en plus du sportif de haut niveau, et a notamment allumé le feu pour son équipe. Participer à ce jeu télévisé l’a enthousiasmé, et lui a permis de connaître celle qui partage aujourd’hui sa vie, Alix NOBLAT, elle aussi inscrite sur le 35e MARATHON DES SABLES. « C’était la première fois que je vivais une expérience de privation calorique assez forte, tout en faisant du sport. J’’ai vécu cette sensation de devoir mouvoir mon corps en puisant de l’énergie là où il n’y en a pas. Mais il faut faire avec, accepter qu’on a moins d’énergie et adapter l’intensité. »

S’il vient de frapper un grand coup et de montrer qu’il faut compter sur lui, Mathieu est tout à fait conscient de ses limites dans l’environnement désertique qu’il ne connait pas encore. Mais toutefois, il pense qu’il a une bonne carte à jouer : « Avant de faire du trail, je faisais des courses sur route, et j’ai une bonne base de vitesse. Et puis je résiste bien à la chaleur, peut-être parce que j’ai grandi en Guadeloupe. Alors je vais observer les coureurs marocains sur deux-trois jours, et puis après on verra, j’essaierai peut-être d’aller les titiller un peu… J’ai très hâte d’apprendre d’eux ! » Mathieu est aussi passionné par la préparation de l’aventure, entre la nourriture, le matériel… « Je regarde les photos et les vidéos des éditions précédentes, et je contacte les coureurs qui ont les plus petits sacs. Ragna DEBATS m’a donné plein de conseils par exemple. »

Avec un record sur marathon à 2h30 – « en mode cool, je n’en ai jamais préparé un sérieusement » –, Mathieu peut en effet progresser très rapidement sur les parties roulantes du MDS, une course qu’il a mise dans sa bucket-list depuis ses débuts en ultra-trail : « Je ne suis allé qu’une fois au Maroc pour l’Ultra-Trail Atlas Toubkal, et depuis un petit plateau au-dessus d’Oukaïmeden, on voyait au loin le Sahara. Je me suis dit qu’un jour il faudrait que j’aille y vivre une aventure… »

Mathieu n’aura pas de trop d’un mois pour digérer l’UTMB, se reposer et se remobiliser pour le MARATHON DES SABLES, mais c’est avec énormément d’envie qu’il va partager cette aventure avec ses complices de KOH-LANTA Alix et Dorian. Car c’est aussi ça qui motive le champion : « L’aventure, le voyage, les rencontres. Le trail ce n’est pas que la course, c’est aussi retrouver des copains, échanger. C’est une fête ! » Alors on se retrouve début octobre pour la fête du désert !

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Mérile ROBERT (FRA)

"Es parte del juego de descubrir en el acto"

Fred LAMOUREUX (FRA)

"Soy el amante del desierto"

Emily ROLFE (D0545-GBR)

« LE MDS SERA UN DÉFI PHYSIQUE ET MENTAL EXCEPTIONNEL »

Arnaud GUILLEVIC (FRA)

"THE ANSWER IS IN THE BACK OF MY HEAD"

Duncan SLATER (GBR)

"La derrota no es una opción"

Muchas Gracias

A nuestros proveedores de servicios, socios, simpatizantes, voluntarios.

LA OFICINA NACIONAL DE TURISMO DE MARRUECOS
Sidi Ali
OCP
THÉ BELLAR
COCA COLA
SOFAC
MUTUAIDE
BODYCROSS
SPOT
GLOBAL PLUS
TV5MONDE
TERRES D'AVENTURE