Marathon des sables

Les actualités

du

37 E MDS : BIENVENUE DANS LA FOURNAISE

JEBEL IRHS, le 22 avril 2023

Sur le MARATHON DES SABLES, le samedi est traditionnellement consacré aux contrôles matériel et médical, un passage obligé avant de tenter l’aventure désertique ultime pour les quelques 1150 participants de la 37 e édition.

Après la tempête d’hier soir, le bivouac du 37e MARATHON DES SABLES a retrouvé son calme. La nuit a été douce, pas moins de 13°C, et vécue différemment selon les participants. Camille MAHE PENOT (D460-FRA) a été agréablement surprise : « Il faisait bon, je suis contente, j’ai fait les bons choix d’équipement. Dans ma tente, d’autres personnes ont eu un peu froid. »

CONTRÔLE TECHNIQUE

Au MARATHON DES SABLES, la sécurité est une priorité. L’épreuve emmène les 1150 participants flirter avec les limites de leur corps dans un environnement extrême ; le but de l’organisation est de leur permettre cette confrontation dans des conditions de sécurité optimales.
C’est pourquoi le jour précédant la première étape est réservé aux contrôles : chaque participant doit présenter son matériel et justifier des éléments de sécurité tels la boussole, la couverture de survie, le miroir de signalisation ou la pompe à venin. Ils doivent également présenter leur nourriture – plats lyophilisés, graines, poudres énergétiques, etc. – puisque l’épreuve se court en autosuffisance alimentaire. À l’issue du contrôle technique, le sac est pesé (sans eau), et doit se situer entre 6,5 et 15 kg. En-dessous, l’organisation considère que le participant n’évoluera pas en sécurité, et au-dessus, les risques de blessures sont trop importants.
Nicolas MARÉCHAL (D166-FRA) participe à son troisième MDS, et possède une véritable expertise sur la préparation du matériel : « J’ai quand même pris un matelas, mais sinon j’ai tout optimisé à fond : pas de tenue de rechange, et j’ai optimisé la bouffe. Mon sac fait 6,7 kg. »

CONTRÔLE MÉDICAL

Côté médical, l’équipe DOC TROTTER forte de 61 personnes vérifie l’état de santé de chaque participant au travers des examens préalablement établis (certificat médical, électrocardiogramme). En parallèle du contrôle médical auquel tous sont soumis, un protocole de prévention en matière de santé et de dopage concerne une vingtaine de participants. Des prélèvements d’urine et de sang viennent compléter une première analyse déjà effectuée avant la course. Les Top 3 hommes et femmes seront également testés le jour de l’étape Marathon (étape 5). Le but de ces contrôles est avant tout préventif : certaines anomalies pourraient mettre en danger ces athlètes qui jouent la gagne et concourir au maximum des possibilités de leur corps, dans des conditions très rudes, avec de gros risques de déshydratation. L’organisation peut les « empêcher » de prendre le départ de la course, une mauvaise nouvelle certes, mais qui pourrait leur éviter de graves conséquences.

SÉCURITÉ

À l’issue des contrôles, les participants reçoivent leurs deux dossards, le chronotag et la balise GPS. La balise est un des éléments-clés de la sécurité sur le MARATHON DES SABLES : elle permet de suivre pas à pas chacun des participants sur les étapes depuis le PC Course, et de détecter toute anomalie : un écart de parcours, une personne stationnaire… De plus, les participants ont la possibilité d’appeler à l’aide via la balise. Les moyens de secours sont alors immédiatement déclenchés, terrestres ou aériens selon la proximité et le degré d’urgence – une réactivité qui peut sauver des vies. Et enfin, le MDS donne la possibilité à tous de suivre la course en direct grâce à ces balises GPS, simplement en se rendant sur le site live.marathondessables.com. Une technologie incroyable au service de la sécurité, et aussi un formidable moyen pour les proches de suivre son coureur favori.

242 KM DE DÉSERT

Le roadbook distribué hier aux concurrents leur permet de visualiser en détail les 6 étapes qu’ils vont devoir marcher et courir. Au programme : 242 km de plaines caillouteuses, de dunes sablonneuses, d’oueds asséchés, de plateaux rocailleux et de djebels à franchir.
Le parcours du 37e MDS sera légèrement différent des années précédentes, avec notamment une première étape qu’on n’avait pas vue depuis plusieurs années. Et puis bien l’étape longue focalise les attentions avec ses 90 km et ses très nombreuses portions sablonneuses.
Ce soir, l’organisation du MDS servira un dernier repas aux concurrents ; demain matin débutera l’autosuffisance alimentaire. Puis à 8 h 30, ce sera le départ de la première étape de 36 km, une entrée qu’il faudra aborder prudemment pour ne pas qu’elle devienne indigeste. L’aventure commence enfin !

Actualités
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Solidarité MARATHON DES SABLES

De retour du 37e MDS

RETOUR SUR LE 37E MARATHON DES SABLES

Une édition très chaude !

LA SOLIDARITÉ AUCOEUR DU 37E MARATHON DES SABLES

TOUS ENSEMBLE SUR LES DERNIERS KILOMETRES DU 37 E MDS

37E MARATHON DES SABLES : Mohamed EL MORABITY et Maryline NAKACHE s’imposent

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
MUTUAIDE
BODYCROSS
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
TERRES D'AVENTURE
XALUCA
Thé DAHMISS