Marathon des sables

Les actualités

du

UN MORCEAU DE CAKE

ET UN THÉ AVEC UN PRINCE SERAIT PARFAIT

Moerieda MacKey est Sud-Africaine. Elle vit près de Johannesbourg et pratique la course à pied depuis 2011. Avant cela, rien, aucun passé sportif, beaucoup de sédentarité. Aujourd’hui elle s’estime “coureuse d’ultra expérimentée”. En avril 2017 elle accomplira le rêve d’une vie : courir le MARATHON DES SABLES.

  Morieda, est-ce que tu peux te présenter ?

Je cours parce que cela enchante mon âme.
Je suis mariée à mon âme soeur, Adam, et j’ai 3 merveilleux enfants. Je travaille dans l’ingénierie industrielle et suis un peu une “workaholic”. Je suis tombée amoureuse de l’ultra-endurance en cherchant cet équilibre entre le travail et la vie de famille, vers l’âge de… attendez… 40 ans ! Je n’ai aucun passé sportif et aucune capacité athlétique particulière. Courir est de loin la chose la plus difficile que j’ai entreprise, mais ça m’a permis de me découvrir, et de me transformer physiquement autant que mentalement.
En 2010, j’ai perdu 22 kg seulement en m’entraînant sur un vélo elliptique (40 mn tous les jours, pendant 9 mois !) et en faisant attention à mon alimentation. Extrêmement contente de moi, j’étais prête à aller plus loin et j’ai signé au semi-marathon des Deux Océans 2011, à Cape Town. Ma vie a changé à partir de ce moment-là. Je me suis demandé “Pourquoi n’ai-je pas fait ça plus tôt ?” J’étais accrochée ! J’adore ce sentiment qui surgit lorsque je repousse mes limites et que je cours vraiment loin.

 

Est-ce que le MDS est ta première course ultra ? Sinon, où as-tu couru avant ?

Non, le MDS ne sera pas mon premier ultra. Je me considère comme une coureuse expérimentée : 3 fois le Marathon des Comrades, 2 fois le Mont-Aux-Sources, l’ultra des Deux Océans, l’Ultra-Trail de Cape Town, le Magaliesberg Ultra et de nombreux autres. Je suis cependant novice dans les courses par étapes. J’ai juste bouclé récemment mon premier stage de montagne sur deux jours et ma première Skyrun. Je m’entraîne en ce moment pour la Salomon Skyrun en novembre 2016.

 

Penses-tu être folle ?

A-B-S-O-L-U-M-E-N-T !! Je suis un peu comme une ventouse lors d’un défi, et parfois ça se termine en faisant des choses stupides comme signer pour le MDS. Quelle personne sensée serait excitée par l’opportunité de courir 250 km dans le désert du Sahara, avec sur le dos tout ce qu’il faut pour survivre 7 jours ? Oui, je suis folle !

 

Quel est le point le plus important, à ton avis, dans l’entraînement physique pour le MDS ?

Il y a 6 mois d’ici au MDS 2017, alors le plus important et de ne pas se blesser. Adopter un programme structuré au cours duquel je construis lentement mon kilométrage, c’est ce qui a souvent fonctionné pour moi dans le passé, donc je ne vais pas transiger avec cette formule. Je vais malgré tout inclure des sessions de renforcement musculaire et d’autres axées sur le Yoga et Pilates. Mon corps et mon esprit se sentent tellement mieux après un yoga. La clé, c’est d’écouter son corps… et de se rappeler que la récupération fait partie de l’entraînement.

Même question avec l’entraînement mental

La clé pour devenir forte mentalement, ce n’est pas de penser mais de faire. Je bâtis ma confiance en sachant que j’ai accompli le travail DIFFICILE. Des milliers de kilomètres d’entraînement, et quand la course arrive, je fais confiance au plan. “Que sera sera”. Vous devez croire en vous et savoir que pendant les courses ultra extrêmes, on peut perdre le contrôle mais qu’il est possible de se reprendre et même de finir fort. J’adore courir et je suis très têtue, alors je sais que je ferai ce kilomètre supplémentaire pour me préparer le mieux possible à survivre à la course la plus dure du monde.

 

 

Combien de kilomètres comptes-tu courir pendant ton entraînement au MDS ?

Je commence juste mon programme, en fait. C’est difficile à dire, je suppose que ça tient surtout à mon objectif pour la course. J’aimerais terminer dans les 200 premiers et terminer en moins de 40 heures… mais le conseil des coureurs expérimentés du MDS est de rester concentré sur le passage de la ligne d’arrivée et de sécuriser ma médaille. J’ai à peine couru 300 km en septembre, donc je miserais sur un total de 2400 km pour les 7 mois d’entraînement, soit environ 300 à 400 km par mois. Courir est mon hobby, je n’aurai pas le temps ni l’énergie pour faire plus que ça. Oui… je suis folle !

Quand as-tu pris la décision de courir le MDS ?

J’ai débuté mon voyage dans le monde de la course à pied en 2011. En lisant Runner’s World, mon regard a été attiré par une image : un homme habillé bizarrement, portant un sac-à-dos et apparemment en train de courir. La photo dévoilait tout son équipement et une liste de matériel obligatoire incluant un kit anti-venin. Ses chaussures, recouvertes d’un tissu, donnaient l’impression de bottes de course à pied. Je n’ai pas tout de suite compris toutes les subtilités portées à mon regard. Je pense que c’est le kit anti-venin qui m’a effrayée. Au-delà de tout, je me suis demandée “Que fait-il ?”. Ok, il courait le Marathon des Sables (MDS), une course en autonomie de 250 km, étalés sur 7 jours, dans le désert marocain. J’ai tout de suite compris qu’il y avait quelque chose pour moi et je suis devenue obsédée par cette course… je ne pense qu’à ça. Chaque jour de course, je pense que je suis dans le désert. C’est le sentiment le plus fou. Je ne suis jamais allée dans le désert. Le plus proche, pour moi, c’était 43 °C dans le Karoo. Je ne sais pas pourquoi je suis consumée par ce désir de courir dans le désert. Pour l’instant, disons juste que “Le désert m’appelle !”.

Est-ce que d’autres personnes te conseillent ?

J’ai pris beaucoup de conseils d’autres personnes ! J’ai toujours eu un coach pour mon entraînement, et je préfère travailler avec quelqu’un, spécialement lorsque je me prépare pour des courses majeures. Un programme structuré me force à me concentrer sur l’essentiel. Ça me motive de savoir que Big Brother regarde et me soutient si je sors des clous. Je consomme également beaucoup de contenus tels que des livres, des articles, des blogs, etc. Pour un peu on pourrait dire que j’ai un diplôme supérieur d’ultra-endurance et de MDS. Mais non, j’ai just besoin de courir la course ! J’ai reçu un soutien incroyable des communautés de course à pied sur les réseaux sociaux tels que Twitter.

 

  

Enfin : quel serait pour toi le MDS parfait ?

Je n’ai pas d’attente particulière sur la course. Ce sera la plus formidable aventure de toute ma vie. J’en ai rêvé depuis si longtemps alors, juste participer sera parfait. Cependant, je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur timing pour faire le MDS.
Le MDS 2017 commence le 7 avril, qui est aussi le jour de mon an
niversaire. La cerise sur le gâteau !
J’espère avoir des super compagnons de tente, et que ça m’aidera à avoir la médaille ! Une rumeur persistante dit que Harry fera le MDS 2017 alors partager une tente, un morceau de cake et un thé avec un prince… Comment le MDS pourrait-il être plus parfait ?


Un mix de sols durs et de dunes magnifiques… et une tempête de sable pour que les choses restent intéressantes.
Je vais aussi courir pour lever des fonds au profit de l’association “Hope for Children”, une organisation caritative qui croit passionnément que chaque enfant a le droit d’être heureux, en bonne santé, et avoir un environnement positif. Alors si je peux sensibiliser sur leur travail et contribuer à leurs actions ce serait terrible.
En fin de compte, si finir la course et rapporter la si convoitée médaille MDS peut rendre fiers ma famille, mes amis, mes supporters et mon pays, c’est parfait.


Blogs:
mymillionmiles.com (Primary Blog)
mymarathondessables.com (MDS2017 Blog)

Twitter:
@mymillionmiles

Facebook:
Moerieda Mackay

Actualités
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Le MARATHON DES SABLES s’installe à Walt Disney World

Race Against the Sun

Teaser 35e MARATHON DES SABLES

35 ans d'histoire du MDS

FAQ Septembre 3/3

Les réponses de Patrick BAUER

FAQ Septembre 2/3

Les réponses de Patrick BAUER

FAQ Septembre 1/3

Les réponses de Patrick BAUER

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

Six pro
TV5MONDE
BODYCROSS
TREK
SPOT
THÉ BELLAR
Volkswagen
GLOBAL PLUS
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
TERRES D'AVENTURE
OCP
Sidi Ali
DARI
X