Marathon des sables

Les actualités

du

XEFI XTREM TEAM au MARATHON DES SABLES

Les 10 ultras races les plus réputées au monde en un an

Pierre SALLET, Cédric FLEURETON et Guillaume ANTONIETTI se sont lancé un défi de taille en 2020 : réaliser les 10 courses d’endurance « extrême » les plus réputées au monde. Au programme du ski de fond, du ski-alpinisme, du VTT, de la course à étapes, du trail, du triathlon, du cyclisme sur route et du swimrun.

Pierre SALLET, fondateur en 2015 du programme Quartz de lutte contre le dopage, participe au MDS pour la première fois et le fait dans le cadre de ce défi, le XEFI XTREM TEAM du nom de leur partenaire XEFI.

Pierre SALLET

Avec Cédric et Guillaume, on se connait depuis l’âge de 18 ans, à l’époque on avait tous signé dans le même club de triathlon. On se voit très régulièrement même si Guillaume est à Paris. On arrive à s’entraîner en commun, tous les trois c’est rare, plutôt à deux en mixant les déplacements de chacun, on a déjà fait plein d’épreuves ensemble, notamment des triathlons en équipe quand on était jeunes.

L’idée du défi, c’est un peu moi, mais ça aurait pu être un des autres. Ça s’est fait grâce à notre partenaire XEFI via Sacha ROSENTAL, le patron, qui a commencé tout seul dans un garage. Aujourd’hui sa boite c’est 800 personnes ! Sacha est aussi un de nos amis, le défi colle à l’ADN de sa boite, et il viendra même faire une ou deux épreuves avec nous.

Dans le défi, il y a des courses en binôme, par exemple la Pierra Menta et la Cape Epic en Afrique du Sud. On essaie de mixer les binômes et des fois d’inviter des personnalités. Christophe va faire le Cape Epic avec Christophe Bassons qu’on connait bien et qui a aussi les mêmes valeurs : le sport propre, le sport sans médicament, se dépasser et se faire plaisir. La Grande Traversée du Jura, on va être deux binômes différents mais on va essayer de faire la course ensemble.

Côté athlétique, dans le trio, il y a un hors normes c’est Cédric, c’est un champion. Pour l’avoir testé dans le cadre de mes activités, c’est quelqu’un à qui je dis pour le taquiner « t’as aucun mérite ! » Il a un profil physiologique tellement hors normes… Et c’est pour ça aussi qu’il dure contrairement à ses collègues de l’équipe de France ou d’autres qui étaient plus travailleurs que lui avec 30% de charge en plus. Lui fait mieux avec moins d’entraînement, il a des qualités vraiment hors normes. Guillaume c’est aussi une force de la nature, on croirait qu’il a fait 15 ans de rugby de haut niveau mais il n’a jamais poussé une haltère… Et moi je ne pense pas être hors normes, c’est plutôt mon cerveau qui tourne beaucoup. Même si j’ai couru en élite avec Cédric, j’étais très limité, je ne pouvais pas prétendre à une carrière.

Au travers du défi, on voudrait aider les gens, pas ceux qui ont tout mais plutôt ceux qui n’ont pas grand-chose, à trouver leur motivation et à se lancer dans leurs propres défis. Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question de bonheur. Et de dopage bien sûr : on ne sait pas ce que c’est puisqu’on prend zéro médoc. Guillaume a un traitement pour l’hypertension mais c’est le seul médicament qu’on prend. Moi ça fait des années que je n’ai pas pris un médicament, Cédric pareil.

Pour préparer ce défi, on a tous un gros point faible : nos vies extrêmement chargées. Entre le côté familial et le côté professionnel, le niveau d’entraînement n’est pas en adéquation avec ce qu’on devrait faire… En ski de fond Cédric a fait zéro sortie, et on est à trois semaines de la première épreuve ! On est loin de faire des sorties de ski de fond de 7 heures pour en placer 20 le jour de la course ou pour le MDS des sorties de 5-6 h dans le sable. On a l’expérience par contre, on se connait bien. Mais ce qu’on redoute le plus c’est la blessure. Tu ne contrôles pas, tu peux te tordre une cheville, tomber malade le jour J… Les enchaînements vont être extrêmes, surtout la Haute Route – l’UTMB – l’Otillö… On finit la Haute Route à Nice à 14 h et on va à Chamonix pour être au départ de l’UTMB à 18h30, et une fois fini on va à l’Otillö.

Ça va être une aventure collective, le but est qu’un des trois puise finir les 10 épreuves. Même si Cédric pourrait faire de belles perfs, ce n’est pas le but. À nous de montrer que c’est possible… et bien sûr sans recours à des produits.

Car c’est quoi le sport que l’on veut ? On ne peut pas battre le record du 100 mètres toutes les semaines. Ok un athlète court en 9’40’’, mais on pourrait aussi avoir de très belles courses avec 5 athlètes entre 10 et 10’01’’. Pareil pour le vélo, on s’en moque du record de l’ascension de l’Alpe d’Huez, ce qu’on veut c’est qu’ils soient encore 3 à 10 km, qu’il y ait de la tactique, que ça saute… Avec Cédric c’est un peu ça, je peux me servir de son exemple auprès des jeunes.

Dans le trail, je pense qu’on est assez préservé notamment grâce à des circuits comme le Golden Trail Series ou l’UTWT. Et je pense à des épreuves comme le MDS ou les Templiers. On a installé des garde-fous. Pas prendre de médocs, pas avoir d’AUT : on est malade, on reste à la maison et on se soigne. Mais faut pas être dupe non plus, on a des gens qu’on essaie de ramener sur la bonne voie… Dès qu’il y a un intérêt personnel ou économique, tous les sports sont touchés. C’est même massif : il y a des gens qui peuvent être une star de leur discipline et complètement clean, et d’autres totalement inconnus mais border line.

Ça fait trois ans de suite que je vais au MDS dans le cadre de Quartz, j’ai vu passer beaucoup de monde. Le conseil que je donnerais à quelqu’un qui veut se lancer sur le MDS, c’est déjà de se dire que c’est possible. Ce n’est pas une course élitiste, mais il faut être organisé, rigoureux. À partir de là, vous trouverez comment vous y prendre, étape par étape, le budget, l’entraînement, l’inscription… Et quand vous serez dans le sas le jour du départ, vous trouverez toutes les solutions pour vaincre la fatigue, avancer et passer la ligne d’arrivée.

 

Cédric FLEURETON, récent vainqueur de la Saintélyon, participera avec Pierre dans le cadre du défi XEFI XTREM TEAM à son premier MARATHON DES SABLES.

Cédric FLEURETON

Le MDS est une course mythique qui suscite l’intérêt de tout coureur de trail/ultratrail. Il y règne une ambiance très particulière, Pierre SALLET et Nathalie MAUCLAIR m’en ont fait quelques bonnes descriptions. En plus, je connais et affectionne particulièrement le Maroc (ma mère y habite), ça me trottait donc dans la tête avant même le projet.

Je viens sans aucune prétention de résultat. L’objectif sera de réaliser et finir toutes les courses dans le temps imparti, elle est là la performance. Je reviendrai peut-être une autre fois avec d’autres ambitions.

Mes points forts seront bien sûr mon endurance et mon mental avec une bonne propension à tolérer le chaud. Après il s’agit d’une course à étape qui se joue dans des conditions bien particulières. Il faudra gérer beaucoup de paramètres nouveaux comme l’alimentation, le sommeil, les écarts de température… et là je manque d’expérience tout simplement.

J’ai hâte d’explorer ce milieu si particulier. La vie roots ne me déplait pas, il n’y a pas si longtemps, j’ai traversé l’Atlas et une partie du Maroc en VTT avec des potes, on a dormi et mangé à même le sol pendant une semaine, c’était cool.

Je n’ai pas de plan de saison, l’idée est de participer à chaque course comme elle vient. Je ne fais pas de préparation spécifique, je m’entraîne quasi quotidiennement depuis 30 ans, je compte sur mon expérience et la connaissance de mon corps. La récupération sera bien sûr la pierre angulaire à la réussite du projet, cependant je ne vais pas changer mon quotidien, je vais continuer ma vie normalement, celle d’un mec normal qui bosse ses 35h/s et qui s’occupe de sa famille.

Pour en savoir plus, direction le site du XEFI XTREM TEAM : https://www.xefi-xtrem-team.fr/

Actualités
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Programmation webTV MARATHON DES SABLES

Pour ne rien manquer des plus belles images du MDS

La playlist idéale du 35e MARATHON DES SABLES

150 chansons pour aller au bout des 250 km

Les questions que vous vous posez sur le report du 35e MARATHON DES SABLES

Dates, inscription, remboursement…

Vos moments les plus durs sur le MARATHON DES SABLES

Pieds, déshydratation, froid…

35E MARATHON DES SABLES TOP 10 FEMMES

Les favorites du 35e MDS

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

TERRES D'AVENTURE
MUTUAIDE
SPOT
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
Sidi Ali
SIR Tracking
Volkswagen
OCP
Six pro
Total
BODYCROSS
TV5MONDE