Marathon des sables

Portraits

Sylvain KINNEN (FRA)

« Le MARATHON DES SABLES restera la course de ma vie »

De nombreux novices participent chaque année au MARATHON DES SABLES, mais on trouve également dans le peloton quelques coureurs qui viennent et reviennent encore. Sylvain KINNEN (FRA) est de ceux-là : il a participé à toutes les éditions depuis 2010. « Chaque année, je suis déçu, très déçu que le MDS se termine déjà dès que je coupe à regret la ligne d’arrivée, alors je resigne pour un grand tour dans le désert. »

Sylvain KINNEN et ses amis

Pourquoi revient-il ainsi se mettre en difficulté dans le désert ? « Avant tout le MDS c’est une aventure avec les autres. On rencontre des personnes que l’on ne rencontrerait pas par ailleurs. On côtoie des champions du trail, des policiers, des militaires, des médecins, des avocats, des commerçants. Jour après jour, on apprend à connaître les sportifs de la tente, on rigole, on raconte ce que l’on souhaite de sa vie et parfois même on se laisse aller à se confier. » Et puis chez Sylvain il y a aussi ce sentiment de pause, de purge : « Le désert c’est une machine à laver, il lave toujours plus propre pour une nouvelle année. »

 

C’est en 2008 que Sylvain a connu le MDS, par le biais de la télévision - un reportage sur Stade 2 : « Des yeux hagards, une édition dantesque, des coureurs en détresse recouverts de couverture de survie… » Ce reportage fait office de déclic ! Depuis 2010, les éditions se suivent mais ne se ressemblent pas, de difficultés – « En 2010 ma première étape a été une catastrophe, mon sac était trop lourd » - en plaisirs intenses – « Une fois aussi je me suis retrouvé en tête du MDS sur la longue alors que les 50 premiers partaient trois heures après nous… »

Sylvain KINNEN et Marie

Soutenu de près par sa famille qui a été jusqu’à décorer son appartement pour son retour du MDS 2019 (son dixième !), Sylvain est conscient de sa chance : « J’estime avoir une chance phénoménale dans la vie, Marie, une famille rêvée, un travail idéal, et des rencontres de gens formidables que je ne vois plus mais qui restent dans mon cœur ! » Et même s’il a couru des tas d’autres épreuves « ultra », le MDS garde une place spéciale dans son cœur : « Le MARATHON DES SABLES restera la course de ma vie. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Meheza WALLA (D0306-FRA)

PREMIER TOGOLAIS À MARCHER SUR LA DUNE

Vanessa MARCHAND (FRA)

« L’inconnu donne des ailes ! »

Abdelhadi ELMOUSTAHLI (MAR)

« UNE HISTOIRE DE COURSES ET D’HOMMES »

Patrice Varenne (D0104-FRA)

A 4 POUR OUJDHA MALAIKA

Chien Liang CHOU (D0279-USA)

LE SENS DE LA VIE

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

THÉ BELLAR
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
TERRES D'AVENTURE
Six pro
TREK
SPOT
GLOBAL PLUS
DARI
BODYCROSS
TV5MONDE
Sidi Ali
Volkswagen
X