Marathon des sables

Portraits

Marie et Félicie KUHN (FRA)

« Ma mère est une battante »

Le sport, et en particulier la course à pied, permet de bien jolies choses, comme l’illustre l’histoire de Marie et Félicie KUHN (FRA), une mère et sa fille habitant Forbach. Marie, la mère, confie en effet que « grâce à ce sport, nous nous sommes beaucoup rapprochées avec Félicie. » Et Félicie d’enchérir : « Ma mère est une battante, je sais qu’elle ira toujours au bout des choses. »

Le MARATHON DES SABLES, Marie et Félicie en ont rêvé ensemble. « Je rêve du MDS depuis bien longtemps, et quand Félicie s’est mise à courir, on en a rêvé ensemble. » Si Marie court depuis environ 6 ans, l’engouement de Félicie est plus récent : « Je me suis mise à courir il y a deux ans, et c’est via des amis que j’ai découvert réellement ce qu’est le MDS. Ça m’a fait rêver, mais pour moi c’était un rêve inaccessible… jusqu’à ce qu’on me démontre que j’étais capable de participer. »

Marie est certes un peu plus expérimentée que sa fille, mais elle sait qu’elle se lance dans un véritable défi : « Je suis attirée par le dépassement de soi, l’aventure, le côté extraordinaire et aussi très humain, humanitaire également. Et ce qui me fait peur, c’est la chaleur et l’étape longue… » Mais pour Félicie, tout coulera de source : « Je ne m’inquiète pas pour ma mère. Nous avons hâte d’y être, depuis plusieurs mois nos conversations ne tournent qu’autour du MDS. »

Marie et Félicie KUHN

Côté entraînement, toutes deux sont en club et participent à des semi-marathons, des trails de 20 à 40 km, et elles ont également réalisé des sorties longues (plus de 60 km) en alternant course et marche. Une idée parfaite en vue de l’étape longue et de l’enchaînement de 7 jours d’effort ! Et c’est en équipe – Les petits sablés lorrains –, avec des camarades de club et deux de leurs coachs, que Marie et Félicie vont participer au 35e MDS : « En équipe il y aura encore plus de partage, et nous nous associons à la Maison d'accueil Spécialisée de Freyming-Merlebach. Ainsi nous courrons pour nous, mais aussi pour une cause. »

Renforcer les liens au sein de cette famille française, c’est une petite pierre à laquelle le MARATHON DES SABLES est fier d’avoir contribué. Reste une autre fille et le père de famille à convaincre : « J’ai une deuxième fille qui ne s’intéresse pas du tout à la course à pied, et mon mari est plutôt inquiet quant à notre participation… » Un défi à relever pour la quarantième ?

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Eva LLINAS BAGUDANCH (D0904-ESP)

EN ROUTE POUR LE GRAND CHELEM MDS?

Sally WELLOCK (D0660-GBR)

« NOUS VOULONS VOIR JUSQU’OÙ NOUS POUVONS ALLER »

Michelle STEENHUIS (D0622-GBR)

EN SOUTIEN À CRISIS

Yassir LAMNI (D0017-MAR)

« JE N’AURAIS JAMAIS IMAGINÉ UN TEL ENFER ! »

Junichi OKUBO (JAP)

« C’EST L’ANNÉE OÙ JE DOIS RÉALISER MON RÊVE »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

Six pro
Sidi Ali
TREK
OCP
THÉ BELLAR
DARI
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
BODYCROSS
GLOBAL PLUS
TERRES D'AVENTURE
TV5MONDE
Volkswagen
SPOT
})