Marathon des sables

Portraits

David SABATIER (FRA)

« Il faut le vivre pour s’en rendre compte »

Infirmier urgentiste à Genève, David SABATIER (FRA), 27 ans, est passionné par l’urgence et par le trail. C’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers la médicalisation de trails et ultra-trails, avec en 2016 le MARATHON DES SABLES. Et dans ce cadre il a découvert un monde à la fois très sérieux, amical et sympathique : « L’accueil est des plus agréables, on sent que l’aventure va être belle. L’intégration à l’équipe médicale débute bien avant la course, tout est rôdé. » Les tâches sont très spécifiques sur le MDS : « Le travail principal reste les soins des pieds. Sinon il y a aussi beaucoup de déshydratations, de problèmes digestifs, et aussi du soutien psychologique. »

David a été enchanté par les relations avec les concurrents : « Ils sont toujours ravis de nous voir. » Des liens se créent, l’émulsion prend vraiment, et l’impression de vivre en famille à la fin de l’épreuve, concurrents et staff médical mélangés, est réelle. « C’est très fort en émotions, nous n’en vivons pas beaucoup de ce genre dans notre vie. »

David SABATIER

Et si avant 2016, David pensait « qu’il fallait être stupide pour s’inscrire », la semaine n’était pas terminée qu’il avait envie de participer… « J’avais envie de découvrir cette aventure en tant que coureur, de voir comment mon corps serait capable de s’adapter pour enchaîner toutes ces journées de courses. Je voulais savoir jusqu’où je pourrais aller. Et je n’ai pas été déçu. »

Ainsi en 2017, David se lance sur son premier MARATHON DES SABLES en tant que concurrent, et « plus les jours avançaient, plus je me sentais bien. J’étais étonné de voir comment mon corps s’adaptait. Avoir vécu cette aventure est la plus belle chose que j’ai pu vivre jusqu’à maintenant. »

Dans l’entourage de David, cette participation avait causé quelques craintes, par contre ses anciens collègues du staff médical étaient vraiment contents pour lui. « Et heureusement qu’ils étaient là car j’ai eu beaucoup d’ampoules donc tous les jours je suis allé faire un tour à la clinique. Et puis cela me faisait du bien de savoir qu’à chaque checkpoint, j’allais voir des têtes que je connaissais. »

David SABATIER pieds

En 2018, David a réintégré l’équipe médicale, et en 2020 il sera de nouveau du côté des concurrents, et cette fois avec d’autres « docs » : « Nous allons former une grande et formidable équipe. » Et comme il l’a constaté, le MARATHON DES SABLES est avant tout une grande aventure humaine, alors ils ont décidé de participer en faveur de l’association FloEver : « L’objectif est d’emmener des patients atteints de leucémie afin qu’ils puissent participer au séjour accompagnant et à l’étape Solidarité avec nous. Nous avons été très touchés par cette association car nous sommes bien placés pour savoir que ça peut nous toucher n’importe quand. Pouvoir organiser ça pour des personnes qui pensaient ne jamais pouvoir venir dans le désert est quelque chose d’humainement très riche. »

Mordu au cœur par cette épreuve, David risque de longtemps encore jongler entre les deux côtés du miroir, le staff et les concurrents : « C’est un vrai pèlerinage personnel. Nous vivons au milieu du désert, dans une ambiance indescriptible, sans parasites. Il faut le vivre pour s’en rendre compte. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Michael BOOTH (GBR)

« C’est au-delà de tout ce que j’ai fait »

Mohamed EL MORABITY (D0205-MAR)

UN EL MORABITY PEUT EN CACHER UN AUTRE

Rocio ILDEMARIO (VEN)

Peut-être est-ce pourquoi le MDS m’a appelée

Amy WINTERS (USA)

JE VEUX DONNER DE LA FORCE AUX AUTRES

Sally WELLOCK (D0660-GBR)

« NOUS VOULONS VOIR JUSQU’OÙ NOUS POUVONS ALLER »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

TERRES D'AVENTURE
BODYCROSS
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
Sidi Ali
Total
TV5MONDE
SIR Tracking
SPOT
OCP
Six pro
Volkswagen
MUTUAIDE