Marathon des sables

Portraits

Zineb Khomsi Zobkhi (D0032-MAR)

SEULE AU MONDE

Au bivouac, elle ne se départit jamais de son sourire radieux et de sa bonne humeur communicative. S’agit-il là de traits de caractère ou d’une simple attitude positiviste ponctuelle qui lui servirait de dérivatif aux difficultés extrêmes inhérentes au Marathon des Sables ? Selon ses voisins de tente, Zineb Khomsi Zobkhi est une personne naturellement joviale, un boute-en-train en quelque sorte.

Chef de projet au sein de la filiale marocaine d’un constructeur mondial d’ordinateurs, elle prend part cette année à son premier Marathon des Sables aux côtés de 976 autres concurrents venus de 49 pays.

C’est après avoir escaladé le Djebel Toubkal, le plus haut sommet du Maroc (plus de 4000 m), que l’idée de participer à cette course est née. Après cette ascension, Zineb et ses compagnons de route cherchaient alors un nouveau défi sportif à relever. Et c’est tout naturellement qu’ils ont pensé au MDS.

A 33 ans, la voilà donc en lice à l’occasion de cette 33e édition. Parmi les 13 Marocains qui y participent, elle est la seule femme. Une situation qu’elle trouve un tantinet regrettable dans la mesure où cette course se déroule en terre marocaine. « J’aurais souhaité voir beaucoup plus d’athlètes marocains présents ici, dont beaucoup de Marocaines. C’est vraiment dommage ! »

Du coup la jeune femme se retrouve, sans le chercher, à courir au nom de toutes les femmes Marocaines. Et cette ‘responsabilité’ ne l’effraie pas, loin de là. « Je ne vis pas cela comme un poids de plus sur mes frêles épaules, mais comme une fierté. Car je sens que toutes mes compatriotes sont à mes côtés, elles me transmettent leurs encouragements par télépathie (rires) », explique-t-elle.

Zineb, qui a déjà participé à quelques trails et semi-marathons au Maroc, ainsi qu’au marathon de New York en 2016, a déjà adopté le MARATHON DES SABLES qu’elle considère comme le top de l’accomplissement sportif. Son objectif est donc de « finir et de rentrer à la maison, régénérée

C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Junichi OKUBO (JAP)

« C’EST L’ANNÉE OÙ JE DOIS RÉALISER MON RÊVE »

David LIANO GONZALEZ (D0432-MEX)

« JE NE LAISSE JAMAIS RIEN AU HASARD »

Michael BOOTH (GBR)

« C’est au-delà de tout ce que j’ai fait »

ALEXANDRA HEINTZ (FRA)

« Y retourner en évitant toutes les erreurs de débutante »

Kazutomo HORI (D1131-JAP)

« LE SAHARA POURRAIT ÊTRE L’ENDROIT POUR OUVRIR LA PORTE ME MENANT AU PROCHAIN NIVEAU »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

Volkswagen
Six pro
GLOBAL PLUS
OCP
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
TERRES D'AVENTURE
Sidi Ali
BODYCROSS
SPOT
DARI
TREK
THÉ BELLAR
TV5MONDE
X