Marathon des sables

Portraits

Arnaud GUILLEVIC (FRA)

« LA RÉPONSE SE CACHE AU FOND DE MA TÊTE »

Pour quelqu’un qui a toujours détesté courir, c’est un peu un comble de se retrouver au départ du MARATHON DES SABLES, non ? Et pourtant, Arnaud GUILLEVIC (FRA), 44 ans, infirmier, est précisément dans ce cas : « Au détour d’une conversation avec mon collègue de travail, le mot MARATHON DES SABLES s'est ancré dans ma tête. Un rêve pour lui, un challenge extrême pour moi. »

Car contrairement à d’autres concurrents sportifs depuis toujours, Arnaud n’a pas vraiment l’âme d’un Usain Bolt : « J’ai toujours détesté courir. En janvier de l’année dernière, j’ai décidé de perdre du poids. Je faisais 106 kg. J’en ai perdu plus de 20. » Arnaud s’est mis à courir au mois de juillet dernier, extrêmement motivé. « Le MDS sera ma seule course, je n’en ferai pas d’autre avant. »

En plus de sa perte de poids, en partie due à ses efforts sportifs mais aussi à un rééquilibrage alimentaire, Arnaud a arrêté de fumer en fin d’année dernière. « Je ne serai sûrement pas assez entraîné mais mon mental et ma petite préparation suffiront je l’espère à être Finisher. »

Mais pourquoi quelqu’un comme Arnaud s’est-il mis il en tête de relever un tel défi ? « La réponse se cache quelque part au fond de ma tête. Je la découvrirai peut-être dans la souffrance de la course ou dans ses meilleurs moments… »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Adeline GOURDON (FRA)

« Le MDS, ce sera la course des premières fois »

Mustapha IZZOUHAIRI (D0016-MAR) et Meryem MAHFOUD (D0020-MAR)

UNIS PAR L’AMOUR… ET PAR LE SPORT !

Fred LAMOUREUX (FRA)

« Je suis l’amant du désert »

Clement GUNTZ (FRA)

LE MDS C’EST MYTHIQUE ET TRÈS DIFFICILE

RICKSON D’SOUZA (IND)

"Je veux pleurer et je veux rire"

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
Sidi Ali
OCP
THÉ BELLAR
COCA COLA
SOFAC
MUTUAIDE
BODYCROSS
SPOT
Globalplus
TV5MONDE
TERRES D'AVENTURE