Marathon des sables

Portraits

Aziz YACHOU

L’homme qui veut mettre fin au règne des frères EL MORABITY

Après avoir manqué de peu le podium lors de son premier MARATHON DES SABLES en 2021, Aziz YACHOU a gagné une place l’année suivante en se classant 3e derrière les frères EL MORABITY, Rachid et Mohamed. Après ces deux tentatives infructueuses, il croit que cette fois-ci serait la bonne.

« La concurrence est extrêmement rude, mais je me suis durement et longuement entraîné pour gagner cette année », dit-il, visiblement très confiant. C’était lundi matin avant le départ de la deuxième étape. La veille, Aziz YACHOU s’était classé 3e derrière les EL MORABITY. Un classement qu’il conserve au terme de la 2e étape, une étape au cours de laquelle il a dû subir le rythme infernal des deux frères. Au point de reconnaître qu’il lui sera très difficile de rivaliser et de réaliser son objectif : celui de gagner cette année et de mettre ainsi fin à la saga de Rachid EL MORABITY qui continue depuis plus d’une décennie.

« Se retrouver à batailler avec deux frères est très difficile », avoue-t-il. Son frère Hamid YACHOU est également présent au MARATHON DES SABLES, mais il n’est pas capable de tenir le même rythme. Ce qui laisse le loisir aux frères EL MORABITY d’imprimer le rythme qu’ils veulent, au moment où ils veulent, et en gardant un œil attentif sur la concurrence.

Comme Rachid et Mohamed EL MORABITY, Aziz YACHOU est également natif de Zagora. Et comme les deux frères avant lui, il bénéficie également du mentorat et de l’expérience de Lahcen AHANSAL, le détenteur du record du nombre de titres au MARATHON DES SABLES.
Ce dernier est d’ailleurs présent à cette 37e édition où il fait équipe avec Aziz YACHOU et son frère Hamid, les trois courant sous la bannière de SOFAC. 
« Aziz est un compétiteur redoutable qui ne cache pas son envie de détrôner Rachid EL MORABITY », analyse un habitué du MARATHON DES SABLES.

À l’issue de cette 37e édition, c’est finalement Mohamed EL MORABITY qui s’impose, et Aziz termine à la deuxième place. Ce n’est pas encore pour cette fois, mais l’expérience acquise est inestimable !
 

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Isabelle JOLY (FRA)

« QUAND ON DONNE, ON REÇOIT »

Yannick THOMAS BILLOT & Nicolas BRELINSKY (FRA)

« Nous avons laissé une partie de nous-même dans le désert »

ANNE BONZOUMET (FRA)

« Je me suis fait de nouveaux amis, cinglés comme moi »

Loury EXPLORER (FRA)

« Le MDS pieds nus, c’est le défi dans le défi »

Fred LAMOUREUX (FRA)

« Je suis l’amant du désert »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters, bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
WAA ULTRA
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
XALUCA