Marathon des sables

Portraits

Henry BOTHA (D969-ZAF)

« Ce sera un succès d’être au départ »

Henry BOTHA (D969-ZAF), connu sous le surnom de Harry, nous vient d’Afrique du Sud ; il sera le participant le plus âgé de cette 37e édition du MARATHON DES SABLES, avec 81 ans. Ce sera la première fois qu’Harry participera au MDS, même si c’est la troisième fois qu’il s’inscrit : « Je me suis déjà inscrit deux fois, mais je n’ai pas pu participer pour cause de blessures lors de mon entraînement. La première fois, un disque vertébral, les docteurs m’ont dit qu’il fallait que j’arrête de courir, en particulier avec un sac à dos. Et puis en 2019 une déchirure aux ischio-jambiers. Après il y a eu le Covid-19. Et voilà, je suis tellement heureux d’être inscrit à la 37e édition, et que mon entraînement se déroule bien (excepté une opération pour une hernie ombilicale début février). Je me sens fort, et je considère que ce sera un succès d’être au départ et d’entendre Highway to hell. Après ça, je vivrai la course au jour le jour. » Nous vous le répétons souvent, et Harry le symbolise parfaitement : être au départ en bonne forme est déjà une réussite en soi, le reste, ce n’est que du bonus !

Les défis en course à pied, Harry sait ce que c’est, puisqu’il a couru un marathon sur chacun des 7 continents, incluant les pôles Sud et Nord : « Davantage de monde sont parvenus au sommet de l’Everest qu’au Pôle Nord. Et après avoir visité les six villes du Abbott World Marathon series, j’ai cherché quelque chose de différent, et j’ai découvert le MDS. C’est devenu pour moi une envie dévorante, un objectif comme aucun autre, je ne serai jamais comblé dans ma vie de coureur tant que je n’aurai pas au moins essayé de courir le MDS. » Si courir dans le désert sera une première pour Harry, il a su mettre toutes les chances de son côté pour atteindre son objectif : il est coaché par Rory COLEMAN, 15 MDS au compteur, qui accompagne de nombreux Finishers.

Parler avec Harry vous procure un mélange de joie et d’espoir, surtout quand vous découvrez son parcours sportif : un peu de sport à l’école, puis plus rien à part les promenades avec son chien jusqu’à la retraite, à 65 ans. Harry déménage alors de Johannesburg vers la ville côtière de Ballito, et c’est là qu’il rejoint un club de course à pied : « J’ai vraiment apprécié faire partie du club et j’ai commencé à participer à des courses avec mes camarades. J’ai couru mon premier marathon à 67 ans à Berlin, et ça a été le point de départ de mon formidable voyage sportif autour du monde. À ce jour, j’ai couru 19 marathons. Il y a une expression qui dit ‘l’âge est juste un nombre’. De manière plus réaliste, j’ai entendu dire que ‘l’âge est un fait biologique.’ Fin avril, je saurai ce qui s’applique à moi pour de vrai. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Jérôme GERMAIN (D0835-FRA)

« J’AIME ME DONNER À FOND ! »

Christine LEDUC (FRA)

« Le MDS c’est comme un bon shoot »

Eva LLINAS BAGUDANCH (D0904-ESP)

EN ROUTE POUR LE GRAND CHELEM MDS?

Mathieu BLANCHARD (FRA)

Je n’avais jamais pleuré à l’arrivée d’une course, et là ça vibre en moi…

ROBERT BROWN (GBR)

« Ça semblait incroyable, j’ai voulu le faire à mon tour »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
MUTUAIDE
BODYCROSS
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
TERRES D'AVENTURE
XALUCA
Thé DAHMISS