Marathon des sables

Portraits

Aziza El Amrany ou l’espoir d’un nouveau sacre marocain

37e Marathon des sables

En l’absence notamment de la dernière Marocaine à avoir remporté le Marathon des sables au classement féminin, Aziza El Amrany s’est retrouvée au centre des attentions : les espoirs d’une possible nouvelle victoire marocaine reposent désormais sur ses épaules.

À 33 ans, la native de Fès n’en est pourtant qu’à sa deuxième participation au Marathon des sables. Mais si Aziza El Amrany suscite autant d’espoir, c’est parce que ses performances lors de son baptême de feu, l’année dernière, ne sont pas passées inaperçues : elle avait réussi à monter sur le podium féminin après avoir terminé l’épreuve à la 3e place du classement féminin.

Elle compte faire mieux cette année, soit remporter la première place au classement féminin. Pour y arriver, elle dit s’être entraînée durement. « Je me suis consacrée aux entrainements pendant presque tous les jours au cours des douze derniers mois, à Fès, et parfois sous une chaleur accablante. »  

Nadia Diouri, qui partage la même tente, dit fonder naturellement beaucoup d’espoir sur Aziza El Amrany, qu’elle considère comme l’une des favorites cette année. « Elle a de fortes chances de remonter sur le podium et de terminer première au classement féminin », dit-elle. D’autant plus que, selon Nadia Diouri, Aziza El Amrany est arrivée « très motivée », sereine et, surtout, « bien préparée mentalement et physiquement ».
 

Une Aziza pourrait en cacher une autre

Si Aziza El Amrany parvient à remporter le titre, elle succédera à sa compatriote Aziza Raji au palmarès du tableau féminin. Celle-ci est la dernière Marocaine à avoir gagné le titre en 2021, soit 13 ans après le sacre de Didi Touda, qui s’était imposée en 2008 et 2009.

« On est tous derrière elle pour que le Maroc puisse se classer 1er cette année », souligne Nadia Diouri.
Pour ce faire, Aziza El Amrany va devoir faire face à une concurrence féroce, notamment celle de la Néerlandaise Ragna Debats. Pour sa première participation au Marathon des sables en 2019, celle-ci avait survolé la course sans trop d’opposition de la part de ses concurrentes. À 44 ans, Ragna Debats est de retour au Marathon des sables pour la deuxième fois, auréolée d’un statut de favorite.

Outre la gagnante de l’édition 2019, une autre adversaire à surveiller est sans doute Maryline Nakache. À 38 ans, la Française férue de longues distances est connue notamment grâce au fait que, sur toutes les courses auxquelles elle a participé depuis 2017, elle en a gagné 1 sur 2.

La Belge Manuela Socco pourrait aussi créer la surprise. Athlète aguerrie, elle compte à son actif 6 victoires en autant de participations à des épreuves ultra. Sans oublier qu’elle avait représenté son pays aux Jeux olympiques de 2016.
Aziza El Amrany a terminé la première étape à la troisième place, derrière Ragna Debates et Maryline Nakache, mais espère se rattraper au cours des prochaines étapes.

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Meheza WALLA (D0306-FRA)

PREMIER TOGOLAIS À MARCHER SUR LA DUNE

Dorian LOUVET (FRA)

C’est en vivant des moments difficiles qu’on ressort le plus grandi

Josette LOURY (D72-FRA)

« Il y a un âge où il est bon d’être un peu dingue et folle. »

Jacques MONNERAT (SUI)

« Je suis un coureur lambda »

Julie TURCOT (D360-FRA)

« Je suis passionnée de sport »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters, bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
WAA ULTRA
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
XALUCA