Marathon des sables

Portraits

« Je ne lâche jamais rien »

Eliott SAGEAT (D233 – FRA)

À 28 ans, Eliott est coach sportif, ex-judoka de haut niveau, auteur d’un livre sur le sport, l’alimentation et le mental. Issu d’une famille de sportifs, il partage ses connaissances sur Instagram : https://www.instagram.com/eliott.sageat/

C’est son second MARATHON DES SABLES LEGENDARY après une expérience qui s’est conclue par une blessure l’année dernière. « Le MDS c’était un rêve de gamin. J’ai un énorme esprit de compétition mais qui frôle parfois la déraison. J’ai du mal à me fixer des limites, à m’arrêter. »

Après les trois premières étapes, Eliott se classe dans le premier tiers du peloton. Il a connu des hauts et des bas sur l’étape longue, hier, surtout après le soixantième kilomètre. Mais avec sa maxime – « Je ne lâche jamais rien », on peut compter sur lui pour aller aussi loin que possible. Et s’il jette un œil à son classement, ce n’est pas ça qui importe avant tout : « Je pense que ce genre d’épreuves amène chacun à rentrer en compétition avec soi-même et non pas avec les autres. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

« Je ne pourrais pas vivre sans sport »

Juan Carlos GIMENO LOSA (D697–ESP)

Marie et Félicie KUHN (FRA)

« Ma mère est une battante »

Mérile ROBERT (FRA)

« Ça fait partie du jeu de découvrir sur place »

Loury EXPLORER (FRA)

« Le MDS pieds nus, c’est le défi dans le défi »

Joel JUHT (D0516-EST)

C’est en courant qu’on devient coureur

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters, bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
WAA ULTRA
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
XALUCA