Marathon des sables

Portraits

Maryline NAKACHE (D38-FRA)

« Si j’arrive à reverser quelque chose à l’association, je serai la plus heureuse ! »

Nouvelle sur le MARATHON DES SABLES, Maryline NAKACHE (D38-FRA) figure pourtant sur notre liste des favorites de cette 37e édition. Championne de France de Trail Long en 2018, lauréate de la 6000D la même année et de deux Eco-Trail de Paris en 2019 et 2022, puis deuxième cette année sur cette même course, sans compter de nombreuses victoires et des podiums sur des épreuves locales, nationales et internationales, le palmarès de Maryline parle pour elle. Sportive depuis toujours, elle a longtemps tâtonné avant de se prendre au jeu du trail en 2017. Elle a vite trouvé le chemin des podiums, et depuis ne boude pas son plaisir. À 38 ans, c’est donc logique de la voir briller sur le prochain MDS, même si c’est une première : « C’est une nouvelle aventure pour moi. Je n’ai jamais couru sur ce type de terrain, dans ces conditions de chaleur et d’autonomie. »

Docteure ès science des matériaux dans le domaine des satellites spatiaux, Maryline a la tête sur les épaules et sait parfaitement gérer sa carrière sportive : « Participer au MDS est un de mes rêves depuis longtemps. J’ai vraiment hâte. Mon objectif est de prendre du plaisir, de vivre à fond cette aventure humaine et sportive et de me surpasser. Ce que je crains le plus, c'est de mourir de faim, car je suis très énergivore, mais je ne compte pas trop me surcharger pour autant ! Avec mon gabarit très léger, le poids du sac risque d'avoir pas mal d'impact sur ma foulée qui ne ressemble déjà à rien… »

Si Maryline a déjà parcouru le Maroc en courant, notamment dans le cadre de l’UTAT (Ultra Trail Atlas Toubkal), ce sera la première fois qu’elle fera une incursion dans le Sahara sud-marocain : « J'ai toujours été attirée par les grandes étendues sauvages, mais je ne connais pas vraiment le désert, à part quelques jours passés dans le Wadi Rum en Jordanie, dans le Salar d'Uyuni en Bolivie ou bien dans la Vallée de la Mort en Californie. » Une première donc dans cet environnement en course à pied, et bien évidemment toutes les incertitudes qui vont avec.

Mais il est une certitude pour Maryline quand il s’agit de courir, c’est qu’il faut le faire avec le cœur : « En plus de vivre mon rêve de courir le MDS, je viens pour une bonne cause et j’ai un but qui me tient à cœur. » En effet, Maryline courra sous les couleurs de l’association Solidarité MARATHON DES SABLES, et a annoncé qu’elle reverserait ses éventuelles primes à l’association : « SMDS est une belle association avec des valeurs auxquelles j'adhère entièrement. Si j'arrive à leur reverser quelque chose, je serai la plus heureuse ! »

Photo @Cyrille QUINTARD

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Jérôme GERMAIN (D0835-FRA)

« J’AIME ME DONNER À FOND ! »

Cyril GIRARD (FRA)

« Il m’est arrivé de rêver de cette folie »

Laurence KLEIN (D114-FRA)

« Le MDS, on en ressort toujours plus sage »

Michael BOOTH (GBR)

« C’est au-delà de tout ce que j’ai fait »

Clement GUNTZ (FRA)

LE MDS C’EST MYTHIQUE ET TRÈS DIFFICILE

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters, bénévoles

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
OCP
AÏN ATLAS
Volkswagen
SOFAC
DARI
TGCC
WAA ULTRA
i-Run distributeur Garmin
TV5MONDE
XALUCA