Marathon des sables

Portraits

ANNE BONZOUMET (FRA)

« Je me suis fait de nouveaux amis, cinglés comme moi »

Anne BONZOUMET aura le plaisir de prendre le départ de son 8ème MARATHON DES SABLES le 7 avril prochain. À 68 ans, cette Française sera la concurrente la plus âgée du 34ème MDS. Pourtant, elle n’était pas vraiment destinée à pratiquer la course à pied : « Enfant je ne faisais pas de sport. J’ai commencé il y a fort longtemps, en tant que jeune adulte, et j’ai gouté à la course à pied un peu par hasard. Mon niveau est moyen, et avec les années il faiblit, mais mon seul objectif est d’arriver, et surtout d’arriver en forme pour continuer sans être blessée et à pouvoir courir encore et encore. »

Pourquoi viendra-t-elle participer à cette épreuve mythique pour la 8ème fois ? « C’est que rien ne le remplace, rien ne l’égale. Beaucoup le copient mais rien n’y fait. Il manque l’âme du désert du Maroc. Et puis le MDS c’est Patrick Bauer. Lorsque l’on a beaucoup voyagé à travers le monde et vu pas mal de difficultés, je me rends compte que je suis la plus heureuse des personnes d’être là aujourd’hui, prête à prendre le départ du MDS. »

Alors une nouvelle fois, Anne va quitter sa maison cossue près de la forêt, à une cinquantaine de kilomètres de Paris, pour traverser le Sahara. Une nouvelle fois, elle s’est inscrite seule, n’ayant pas dans son cercle d’amis de gens suffisamment « cinglés » pour participer : « Je m’inscris seule pour le MDS. Mes amis en rêvent mais n’osent pas franchir le pas. Toutes les courses que j’ai faites, je les ai faites seule ; ils me traitent un peu de cinglée. Alors avec les réseaux sociaux, je me suis fait de nouveaux amis, cinglés comme moi, avec les mêmes envies, les mêmes idées de course, les mêmes difficultés pour faire des choix de courses car il y en a beaucoup... »

Pour Anne, le MDS, c’est vraiment l’occasion de côtoyer des profils incroyables que la vie « normale » n’aurait en aucun cas pu nous révéler : « J’ai fait 7 fois le MDS ces dernières années, on y rencontre des gens complètement fous, habités par une lumière presque divine, qui les fait tenir jusqu’à la ligne d’arrivée. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Kazutomo HORI (D1131-JAP)

« LE SAHARA POURRAIT ÊTRE L’ENDROIT POUR OUVRIR LA PORTE ME MENANT AU PROCHAIN NIVEAU »

ROBERT BROWN (GBR)

« Ça semblait incroyable, j’ai voulu le faire à mon tour »

David SABATIER (FRA)

« Il faut le vivre pour s’en rendre compte »

Thomas EVANS (D0775-GBR)

LE MYSTÈRE ‘THOMAS EVANS’

Joel JUHT (D0516-EST)

C’est en courant qu’on devient coureur

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

TERRES D'AVENTURE
MUTUAIDE
SPOT
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
Sidi Ali
SIR Tracking
Volkswagen
OCP
Six pro
Total
BODYCROSS
TV5MONDE