Marathon des sables

Portraits

Sarah JOST (FRA)

« La maladie ne doit pas nous empêcher de réaliser nos rêves »

L’histoire de Sarah JOST (FRA) est une véritable source d’inspiration et de motivation pour toutes les personnes qui encaissent un coup dur dans la vie. À 31 ans, Sarah apprend en effet une très mauvaise nouvelle : elle souffre de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune qui provoque des poussées inflammatoires douloureuses dans les articulations, et qui gêne leur mouvement, pouvant aller jusqu’à les déformer à la longue. « Là, tout s’écroule » se rappelle Sarah, qui à l’époque envisageait de courir le MARATHON DES SABLES pour ses 35 ans. « Le rhumatologue de l'époque m'a dit d'oublier le sport et surtout la course à pied. »

Le MARATHON DES SABLES, Sarah le connait depuis très longtemps : « J'en ai entendu parler lors d'un reportage télé (je devais être en terminale) et ça a fait tilt : tous ces sportifs qui allaient au bout d'eux-mêmes, passant au-delà de la souffrance, de la chaleur, du confort… ils étaient hors norme. Fonctionnant beaucoup au défi, je l'avais programmé pour mes 35 ans. »

Après l’annonce de sa maladie et un petit temps pour encaisser, Sarah se remet à trottiner, puis à courir. « Et là je décide de m’entraîner à nouveau pour boucler mon premier marathon en tant que malade en 2013. » Et les défis s’enchaînent puisque Sarah boucle en 2015 et 2018 deux 100 km à Millau et Metz. En parallèle, elle termine quelques triathlons longue distance et va jusqu’à s’offrir l’Ironman de Nice cette année, sous la canicule.

Sarah JOST

Alors lorsque cet été sa collègue Marie-Reine lui montre son mail d’inscription au MDS, Sarah est confuse. « Je lui ai demandé de profiter de la course pour moi. » Intriguée, sa collègue la questionne plus avant, et Sarah de lui avouer que c’est LA course qu’elle rêve de faire. Quelques discussions plus tard, Sarah est intronisée dans l’équipe « Les petits sablés lorrains », trois hommes et cinq femmes toutes novices qui courent pourl'Association des Œuvres en Faveur des Personnes Agées et Handicapées. Sarah et ses coéquipiers récoltent des fonds afin de permettre à l'association d'offrir des temps de loisir aux résidents.

Nous suivrons bien sûr Sarah avec attention sur le 35e MARATHON DES SABLES, en attendant elle délivre un message tiré de son histoire : « J'espère donner un peu d'espoir et prouver à toutes celles et ceux qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde que la maladie ne doit pas nous empêcher de réaliser nos rêves. »

Portraits
qui pourraient
vous intéresser
#MDS

Joel JUHT (D0516-EST)

C’est en courant qu’on devient coureur

Arnaud GUILLEVIC (FRA)

« LA RÉPONSE SE CACHE AU FOND DE MA TÊTE »

David LIANO GONZALEZ (D0432-MEX)

« JE NE LAISSE JAMAIS RIEN AU HASARD »

Sally WELLOCK (D0660-GBR)

« NOUS VOULONS VOIR JUSQU’OÙ NOUS POUVONS ALLER »

Delphine PEROTTEAU (FRA)

« Faire le MDS, c’est une manière de libérer Cyril »

Un grand Merci

à nos prestataires, partenaires, supporters,bénévoles

TERRES D'AVENTURE
MUTUAIDE
SPOT
OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN
Sidi Ali
SIR Tracking
Volkswagen
OCP
Six pro
Total
BODYCROSS
TV5MONDE